TV Show Review: Agents of Shield, T.R.A.C.K.S, saison 1 episode 13

(Spoilers, spoilers et spoilers si vous n’avez pas vu l’épisode 13)

 

Après deux-trois épisodes de révélations ( la vérité sur la « mort » de Coulson dans les Avengers, toujours plus d’infos sur le Clairvoyant (qui doit surtout être dans les hautes sphères du S.H.I.E.L.D.S plutôt que devin), le mystère de l’abandon de bébé Skye), Agents of S.H.I.E.L.D.S revient à ses bases : traquer des artefacts pour protéger la Terre avec une bonne dose d’actions et d’humour. Cette semaine ils ont eu l’occasion de coincer Ian Quinn, tremper jusqu’au cou dans la création des super-soldats et de Centipède dans la campagne Italienne.

Cette série a beau être critiquée de tous les côtés, les derniers épisodes sont vraiment en train de relever le niveau, ca reste une série sympa à regarder même si c’est sur que personne ne doit être en train de se ruer dessus dès que l’épisode sort et j’ai trouvé cet épisode ultra réussi, probablement un des meilleurs. On récupère un arc narratif intéressant et surtout l’idée de faire rejouer les scènes selon les différents points de vues des personnages étaient vraiment bien exploité. Oh, et May (Ming-Na Wen) atteint des nouveaux niveaux de badass-erie ( je suis quasiment sure que ce mot n’existe que dans ma tête mais c’est ce qui décrit le mieux) incroyable. L’arrivée de Deathlock (le cyborg assassin), autre personnage Marvel est aussi bien pensé, vu que l’on pouvait se demander ce que les scénaristes allaient faire du personnage de Mike ( le mec ne passe pas une année facile putain). Beaucoup d’actions grâce à « l’attaque du train », les combats de Ward et May, chorégraphiés à la perfection mais aussi pas mal de bons moments humoristiques lorsque Ward et Coulson se retrouvent devant la holotable et sont incapables de la faire fonctionner, la phrase de l’épisode (« I don’t have time to deal with Asgard today – Coulson), le moment Coulson-Simmons dans le train qui jouent un père absent et sa fille qui lui reproche son attitude avec les cendres de sa mère dans les mains.

Mais le moment vraiment fort c’est les deux balles que Ian colle à Skye à bout portant dans l’estomac. J’avoue que je ne m’y attendais vraiment pas et la scène est vraiment réussie. Chloé Bennet a vraiment fait un bon boulot et c’est surtout la scène la plus émouvante depuis le début de la série. J’ai trouvé que le craquage de Simmons dans les bras de Fitz était beaucoup plus fort que celui de Coulson et le mini « c’est ma faute » de Ward. Mais bon vu qu’on sait que Skye est 084, à défaut de savoir ce qu’elle est exactement, je la vois bien récupérer à vitesse grand V et continuer à s’impliquer de plus en plus dans l’équipe.

Avec un caméo de Stan Lee, aucun temps mort, une réalisation originale et un réel cliffhanger ( le prochain épisode est dans un mois), T.R.A.C.K.S relève considérablement le niveau de la série.

I run this website to share my love for TV shows. I'm a French native but I write in English to challenge myself to write few articles every week and at least I write about something I'm passionate about :)

Be first to comment