(Fr) TV Show Review: Castle, The Greater Good, 6×19

(spoilers, Spoilers, SPOILERS)

Les derniers épisodes de Castle étaient tellement fantastiques que la on un épisode, bien, drôle, mais classique et donc un avis un peu moins extatique. L’intérêt majeur était la découverte d’une deuxième « ice queen », la soeur de Iron Gates et le fil conducteur du mariage de Castle et Beckett.

Le meurtre de cette semaine nous entraîne à Wall-Street, nous rappelle carrément Le Loup… (d’ailleurs on en a plusieurs références) et c’est un jeune trader qui vient d’un milieu défavorisé qui a le droit à une balle dans la poitrine. Du grand classique mais ça fonctionne parfaitement.

L’arrivée d’Elizabeth (Salli Richardson-Whitfield), la soeur du Capitaine Gates va épicer les choses. J’adore Gates, j’adore Penny Johnston Jerald et je suis ravie que le temps d’un épisode elle fasse office de partenaire à Beckett et Castle. Gates c’est la reine des phrases mordantes, des coups d’oeil en coin qui font frémir Castle et elle est indiscutablement au pouvoir dans le 12, mais sa soeur est aussi intéressante.  De fait on voit très peu Esposito et Ryan mais c’est sympa le changement parfois. Et le fait qu’on voit un peu plus de l’histoire de Gates, j’aime beaucoup. Le reste de la famille pourrait suivre. J’ai lu une interview de Penny qui disait vouloir un épisode à travers les yeux de Gates, montrer pourquoi c’est elle qui est aux commandes comme on voit pourquoi c’est Beckett qui est aux commandes. C’est une idée qui pourrait être intéressante à développer surtout que Gates et Beckett (et plus ou moins Gates et Castle) se sont beaucoup rapprochés dans cette saison. A suivre.

Sinon, on a toujours Castle et Beckett qui sont en plein pré-mariage. Rick est toujours motivé par un mariage peu traditionnel, puisqu’il ne peut pas aller dans l’espace c’est au tour du grand huit d’avoir ses faveurs cette semaine. Seulement, pour leur mariage « intime » ils se rendent compte que la liste des invités est plutôt longue (582 personnes ça fait beaucoup, même à DisneyLand). Ce qui nous donne encore une fin tout « choupinou choupinou » où ils se rendent compte que à part l’un et l’autre ils n’ont besoin de personne d’indispensable. J’ai apprécié le fait qu’ils ne coupent pas l’épisode juste à ce moment là car je ne veux vraiment pas une cérémonie à la va vite, que les deux à cause d’une affaire, de Bracken ou Tyson. Donc quand ils reviennent un peu sur Terre et savent qu’ils doivent inviter Martha, Alexis, Jim, les boys, Gates,… ça m’a un peu rassurée. Bon, j’aurais pas dit non à un camée de Stephen King dans les invités non plus.

Un épisode classique mais efficace grâce à Sir Gates et au couple principal. Il va falloir être patients, le prochain épisode (qui a l’air complètement barré) qui se passe dans les années 70 sera diffusé le 21 avril…

Points forts:

– Iron Gates et sa soeur, les reines des regards froids et des « je suis la boss »

– Caskett, la préparation du mariage les rend encore plus adorable qu’avant. Si c’est possible.

Points faibles:

– Relativement classique.

I run this website to share my love for TV shows. I'm a French native but I write in English to challenge myself to write few articles every week and at least I write about something I'm passionate about :)

Be first to comment