Book Review: Divergent (Tome 2) de Veronica Roth

Divergente2

Sortie en Novembre 2012, disponible en français.

J’ai enchaîné les tomes 1 et 2, complètement prise par l’histoire mais ça fait plusieurs semaines que j’ai fini le tome 2 et que je n’ai pas pris le temps d’écrire mon avis. A cause des quelques bouquins lu entre deux, ce n’est plus très frais.

Synopsis: On retrouve Tris, son frère, Tobias et son père à bord du train en direction des Fraternels après la boucherie contre les Altruistes. Les Audacieux doivent apprendre  à vivre avec ce qu’ils ont fait pendant la simulation, notamment Tris qui n’arriveras à se pardonner la mort de Will. Tris et Tobias sont recherchés par les Erudits menés par Janine qui ne recule devant rien pour traquer les Divergents ne répondant pas aux simulations.

J’ai autant adoré ce deuxième tome que le premier. Encore plus sombre, encore plus difficile pour Tris et toujours cet enchaînement d’actions, de personnages et de rebondissements qui fait qu’on ne peut pas lâcher  ce livre. Tris souffre de stress post traumatique et ne peut plus toucher à une arme depuis la mort de Will et de ses parents alors qu’elle se retrouve en ligne de mire des Erudits et surtout de Janine. Tobias doit quand à lui gérer la proximité avec son père et se battre pour ne pas perdre Tris assaillie par ses démons. Il n’est plus question d’entrainement et d’initiation, la guerre est proche et avec les Audacieux coupés en deux il est difficile de savoir à qui se fier.

Ce qui fait que Insurgent est peut-être encore mieux que Divergent c’est que tous les personnages principaux sont déjà bien en place. Plus de descriptions, plus besoin de justifier telle action, on sait dans quoi on met les pieds et on se laisse emporter. Finalement, même si je n’ai pas encore lu le troisième, cette trilogie de gros bouquins tout de même se passe dans un arc narratif très bref, quelques mois tout au plus. Et pourtant ça ne semble pas être précipité. Comme si les événements arrivaient à 200 à l’heure mais que ce soit normal.

Tris, malgré un million de trucs que je n’aime pas chez elle, reste une héroïne ultra attachante et vu qu’elle en prend encore plein la gueule durant ce tome tu as envie de lui faire des câlins. Dans sa logique pas du tout logique et pour sauver les petits Audacieux sous le contrôle d’une simulation (bon, c’est une tête brûlée qui aime se mettre en danger aussi) elle va se livrer à Janine qui va lui faire passer des tests pour comprendre le fonctionnement du cerveau des Divergents. Seulement, Tobias, toujours fou amoureux, va se livrer aussi, va permettre à Peter (enflure) de sauver leur vie (lui aussi sa logique pourrait être sujet à une psychanalyse) et ils vont se retrouver avec les sans-factions, à quelques heures d’un affrontements entre factions sans précédent.

Le seul truc qui m’a un peu ennuyé, alors que je sais que j’aurai normalement les réponses dans le prochain tome, c’est que l’on parle toujours de l’extérieur de la Cloture, comme si c’était impossible de passer les murs de la ville. Qu’est ce qu’il y a après les limites de ce Chicago du futur? Un système sans factions? Une dictature? Des monstres? Toutes les actions de Tris sont motivées par la fragile confiance qu’elle a en Marcus qui lui assure qu’il a une information sur l’extérieur qui vaut des milliards. Si je peux comprendre que Tris ne soit pas plus motivée que çà par exterminer une faction, elle n’a pas réellement de but (contrairement à Katniss – oui il fallait une référence à Hunger Games dans cette page).

Vivement Allegiant.

Quelques extraits:

-« Got that gun?” Peter says to Tobias. “No,” says Tobias, “I figured I would shoot the bullets out of my nostrils, so I left it upstairs.”

-« We both have war inside us. Sometimes it keeps us alive. Sometimes it threatens to destroy us.”

-“Cruelty does not make a person dishonest, the same way bravery does not make a person kind.”

-“People, I have discovered, are layers and layers of secrets. You believe you know them, that you understand them, but their motives are always hidden from you, buried in their own hearts. You will never know them, but sometimes you decide to trust them.”

I run this website to share my love for TV shows. I'm a French native but I write in English to challenge myself to write few articles every week and at least I write about something I'm passionate about :)

Be first to comment