Au bout du monde et de la douleur

A chaque match ou presque c’est la même chose, je me dis qu’il faut que j’arrête d’écouter les commentaires à la télé, d’aller sur Twitter et surtout, surtout de lire les commentaires sur les sites sportifs. Parce qu’à chaque match ou presque, Nadal ne reçoit pratiquement que de la haine. Il perd? Il est « fini », « en manque de produit magique », « enfin remis à sa place », etc. Il gagne? Il est « dopé », « dopé », « dopé », et puis tiens pour changer « dopé ». Les français n’ont jamais été fan de Rafael Nadal. Depuis ses débuts à 17 ans à Roland Garros, il n’a jamais gagné le cœur de la France, lui qui a pourtant gagné 8 fois sur la terre ocre de Paris. Mais ce n’est pas ce qui me gêne. On peut ne pas apprécier plus que çà un joueur. Il a pas mal de joueurs et de joueuses qui ne m’intéresse pas vraiment, tant au niveau de leur jeu ou de leur personnalité. Je ne vais pas pour autant aller commencer sur l’Equipe ou sur Eurosport afin de souhaiter leur défaite et répandre mon venin. Mais revenons sur ce match de ce matin.

Avant même que le match ne commence, sur les réseaux sociaux c’est du 80-20 pour Stan. Ce que je peux comprendre, il est l’outsider, il est adorable, c’est un compétiteur hors-pair, il a fait un tournoi magnifique et il mérite tout à fait sa place en finale. Je suis toujours à 200% derrière Rafa, quelque soit son adversaire mais j’espère un gros match parce que j’apprécie Stan. De toute manière, il n’y a aucune justification à trasher un adversaire simplement pour montrer son support à son favori. Je n’ai jamais manqué de respect à Djokovic, Federer, Murray, Del Potro ou Ferrer pour mettre en danger Rafa ( ou les autres, d’ailleurs). Pourquoi les fans de ses joueurs là (et des autres) se sentent obligés d’être désobligeants envers Nadal?

Sur les 10ans de circuit de Rafa, je ne pense pas qu’il est fait ou dit quoi que ce soit pour mériter ce qu’il se prend par les « fans de tennis » en particulier français. Il vit pour son sport, il se bat tous les jours pour être au sommet, il vit sa vie tranquillement sur son île avec sa famille le reste du temps, il a une attitude exceptionnelle en match et respecte ses adversaires. Alors oui il a des tocs, il prend un temps fou au service, il ne faut pas qu’on touche à ses bouteilles et il gagne. Mais je ne pense pas que ce soit réellement le problème. Peut-être parce qu’il est la bête noire d’un Federer adulé? Qu’il n’a pas comme les autres joueurs au top perdu du poids et qu’au contraire il a des muscles qui se voient? Parce qu’il est Espagnol? Je ne sais pas et des jours comme aujourd’hui, j’aimerais vraiment savoir ce qu’à bien pu faire Rafael Nadal pour s’en prendre plein la tête quoi qu’il ne fasse.

La finale d’aujourd’hui a été particulière. On a bien sur les inévitables « il est pas blessé, il fait semblant parce qu’il sait qu’il ne va pas gagner », « il est sorti du court pour prendre sa dose », « Wawrinka démonte le », etc. Je me demande déjà si ces gens ont regardé le match, on vu toutes les larmes de Rafa alors qu’il combattait la douleur. Wawrinka a réussi un énorme premier set et Rafa n’était pas complétement dedans. Il n’y était pas non plus avec Dimitrov et avec Federer. Je ne dis pas que Nadal aurait forcément gagné le match s’il n’avait pas été blessé, vu le début auquel on a eu le droit, ça aurait été très serré mais dès son coup droit raté et sa douleur au dos, il était sur qu’il allait perdre. Un des pires moments du match pour moi c’était d’entendre la Rod Laver Arena huer Rafa après son traitement avec le kiné. Hué pour quoi? Parce qu’il a mal? Parce qu’il ne peut plus servir? Il a fallu près d’un set pour que le public revienne à la raison et l’encourage. Je comprends les spectateurs qui veulent voir le match durer le plus longtemps possible, c’est une finale de Grand Chelem après tout. Après quelques jeux, incapable de courir, de servir et de vraiment taper dans la balle, tout le monde (enfin les vrais pro du tennis, pas ceux cachés derrière un pseudo et leur ordi un dimanche matin) espérait que Nadal abandonne, trop difficile à regarder dans ces conditions. C’est la première fois que je vois Rafa pleurer entre les points, au fond du court, sur son banc. Et pourtant il a continué. Il a écourté les échanges, abandonner l’idée de remettre les énormes services de Stan et petit à petit,dans un situation incompréhensible, il a commencé à regagner des points. Stan l’a aidé en se battant contre lui-même et en acceptant un match en slow-motion mais il a continué à se battre. Après le kiné, Rafa n’a pas une fois serré le poing. Pas une seule fois il n’a crié « Vamos ». Lorsqu’il a gagné le 3e set, il a juste baissé la tête et il est allé s’asseoir, le poids du monde sur ses épaules. Pour le public, pour son adversaire, pour les téléspectateurs et pour le sport, Rafa n’a pas abandonné. Il savait qu’il ne pouvait pas gagner ce match mais il a tout donné, il a souffert pour que Stan puisse s’offrir son premier trophée de la manière la plus juste possible. On voyait le champion au mental d’acier mais aussi l’homme en souffrance pendant ce match. Mais il a serré les dents et il a continué.

Comme à son habitude il a été impeccable pendant le discours de la remise des trophées et en conférence de presse, félicitant Stan et remerciant le public qui devait se sentir honteux. Il a refusé de parler de sa blessure pour ne pas minimiser le mérite de Wawrinka. Alors qu’un de ses grands rêves, regagner à Melbourne qui n’a jamais été tendre avec lui, se brisait, il a été digne.

Que les gens qui sont fans de Stan se réjouissent en grande pompe, je le comprends parfaitement, c’est normal et il faut bien un perdant. Mais que des gens se réjouissent de la défaite de Nadal, non. Que des gens (je ne vais pas le citer, il ne le mérite pas) se permettre à la télévision de dire que de toute façon Nadal est dopé, non. Et que les gens qui n’ont pas vu le match, ou qui même devant les larmes de Rafa étaient indifférents se réjouissent et parlent de correction, de grosse défaite, etc, non.

Pendant les deux/trois premiers Roland Garros de Rafa, je me rappelle le courage qu’il me fallait quand j’étais sur le Chatrier pour encourager Rafa alors qu’on était peut-être une vingtaine disséminés dans les gradins à être derrière lui et à devoir se justifier auprès de gens qui nous regardaient méchamment en nous demandant pourquoi est ce qu’on tenait avec lui. Parce que Rafa Nadal est un des meilleurs joueurs de l’histoire du tennis, parce qu’il a connu beaucoup de succès et beaucoup de déceptions dans sa carrière mais qu’il a toujours travaillé et apprécié ce qu’il gagnait, parce que c’est un homme bien, humble et souriant. Parce que, comme aujourd’hui, par amour pour son sport et par respect pour les autres, il a été au bout de lui-même.

I run this website to share my love for TV shows. I'm a French native but I write in English to challenge myself to write few articles every week and at least I write about something I'm passionate about :)

Be first to comment